<-
Apache > Serveur HTTP > Documentation > Version 2.4 > Recettes et tutoriels

Tutoriel Apache httpd : Introduction aux "Inclusions Côté Serveur" (Server Side Includes - SSI)

Langues Disponibles:  en  |  fr  |  ja  |  ko 

Les SSI permettent d'ajouter du contenu dynamique à des documents HTML préexistants.

top

Introduction

Cet article traite des Inclusions Côté Serveur (Server Side Includes), plus communément appelés SSI. Vous trouverez ici la manière de configurer votre serveur pour permettre les SSI, ainsi qu'une introduction à quelques techniques SSI de base permettant d'ajouter du contenu dynamique à vos pages HTML préexistantes.

La dernière partie de cet article sera consacrée aux configurations SSI plus avancées, telles que les expressions conditionnelles dans les directives SSI.

top

Qu'est-ce que SSI ?

SSI (Server Side Includes) est constitué de directives placées dans des pages HTML, et évaluées par le serveur au moment où les pages sont servies. Elles vous permettent d'ajouter du contenu généré dynamiquement à une page HTML préexistante, sans avoir à servir la page entière via un programme CGI, ou toute autre technologie de contenu dynamique.

Par exemple, vous pouvez insérer la directive suivante dans une page HTML existante :

<!--#echo var="DATE_LOCAL" -->

Ainsi, lorsque la page sera servie, la directive sera évaluée et remplacée par sa valeur :

Tuesday, 15-Jan-2013 19:28:54 EST

Le choix entre l'utilisation des SSI et la génération entière de la page par un programme quelconque, est en général dicté par la proportion de contenu statique et de contenu devant être généré chaque fois que la page est servie. SSI est idéal pour ajouter de petites quantités d'information, comme l'heure courante dans l'exemple précédent. Mais si la plus grande partie de votre page est générée au moment où elle est servie, vous devez vous tourner vers une autre solution.

top

Configurer votre serveur pour permettre les SSI

Pour permettre l'utilisation des SSI sur votre serveur, vous devez ajouter la directive suivante dans votre fichier apache2.conf, ou dans un fichier .htaccess :

Options +Includes

Cette directive indique à Apache que vous désirez permettre la recherche de directives SSI lors de l'interprétation des fichiers. Notez cependant que la plupart des configurations contiennent de nombreuses directives Options qui peuvent s'écraser les unes les autres. Vous devrez probablement appliquer ces directives Options au répertoire spécifique pour lequel vous voulez activer les SSI, afin d'être sûr qu'elles y seront bien activées.

Tout fichier ne fera cependant pas l'objet de recherche de directives SSI. Vous devez indiquer à Apache quels fichiers seront concernés. Vous pouvez y parvenir en indiquant une extension, comme .shtml, à l'aide des directives suivantes :

        AddType text/html .shtml
AddOutputFilter INCLUDES .shtml

Un des désavantages de cette approche réside dans le fait que si vous voulez ajouter des directives SSI à une page préexistante, vous devrez changer le nom de cette page, et donc tout lien qui la contient, de façon à ce qu'elle possède l'extension .shtml, condition nécessaire pour que les directives SSI qu'elle contient soient traitées.

Une autre méthode consiste à utiliser la directive XBitHack :

XBitHack on

La directive XBitHack indique à Apache qu'il doit rechercher des directivves SSI dans les fichiers si leur bit d'exécution est positionné. Il n'est ainsi plus nécessaire de changer le nom du fichier pour ajouter des directives SSI à une page préexistante ; vous devez simplement attribuer les droits d'exécution au fichier à l'aide de chmod.

chmod +x pagename.html

Un bref commentaire sur ce qu'il ne faut pas faire. Certaines personnes peuvent vous conseiller de tout simplement indiquer à Apache de rechercher des directives SSI dans tous les fichiers .html, ce qui vous évite d'avoir à gérer les noms de fichiers avec extension .shtml. Ils n'ont probablement pas entendu parler de la directive XBitHack. En effet, vous devez garder à l'esprit qu'en faisant ceci, Apache va devoir rechercher des directives SSI dans chaque fichier qu'il sert, même s'il n'en contient aucune. Ce n'est donc pas une bonne idée car les performances peuvent en être sensiblement affectées.

Bien entendu, sous Windows, il n'y a pas de bit d'exécution à positionner, ce qui limite un peu vos choix.

Dans sa configuration par défaut, Apache n'envoie pas la date de dernière modification ou les en-têtes HTTP relatifs à la taille des contenus dans les pages SSI, car ses valeurs sont difficiles à calculer pour les contenus dynamiques. Ceci peut induire une impression de diminution des performances côté client, en empêchant la mise en cache de votre document. Il existe deux méthodes pour résoudre ce problème :

  1. Utilisez la configuration XBitHack Full. Elle indique à Apache de déterminer la date de dernière modification en ne regardant que la date du fichier à l'origine de la requête, tout en ignorant la date de modification de tout fichier inclus.
  2. Utilisez les directives fournies par le module mod_expires pour définir de manière explicite la date d'expiration de vos fichiers, laissant par la-même aux navigateurs et aux mandataires le soin de déterminer s'il est opportun ou non de les mettre en cache.
top

Directives SSI de base

Les directives SSI adoptent la syntaxe suivante :

<!--#fonction attribut=valeur attribut=valeur ... -->

Le format d'une directive SSI étant similaire à celui d'un commentaire HTML, si vous n'avez pas activé correctement SSI, le navigateur l'ignorera, mais elle sera encore visible dans le source HTML. Si SSI est correctement configuré, la directive sera remplacée par ses résultats.

"fonction" peut prendre de nombreuses formes, et nous décrirons plus précisément la plupart d'entre eux dans la prochaine version de ce document. Pour le moment, voici quelques exemples de ce que vous pouvez faire avec SSI.

La date courante

<!--#echo var="DATE_LOCAL" -->

La fonction echo permet d'afficher la valeur d'une variable. Il existe un grand nombre de variables standards, y compris l'ensemble des variables d'environnement disponibles pour les programmes CGI. De plus, vous pouvez définir vos propres variables à l'aide de la fonction set.

Si vous n'aimez pas le format sous lequel la date s'affiche, vous pouvez utiliser la fonction config avec un attribut timefmt, pour le modifier.

<!--#config timefmt="%A %B %d, %Y" -->
Today is <!--#echo var="DATE_LOCAL" -->

Date de modification du fichier

Dernière modification du document <!--#flastmod file="index.html" -->

Le format peut là aussi être modifié à l'aide de l'attribut timefmt.

Inclusion des résultats d'un programme CGI

C'est le cas le plus courant d'utilisation des SSI - afficher les résultats d'un programme CGI, comme l'universellement adoré "compteur d'accès".

<!--#include virtual="/cgi-bin/counter.pl" -->

top

Exemples additionnels

Vous trouverez dans ce qui suit quelques exemples spécifiques de ce que vous pouvez faire de vos documents HTML avec SSI.

Quand ce document a-t-il été modifié ?

Nous avons mentionné plus haut que vous pouviez utiliser SSI pour informer l'utilisateur de la date de dernière modification du document. Cependant, la méthode pour y parvenir n'a pas été vraiment abordée. Placé dans votre document HTML, le code suivant va insérer un repère de temps dans votre page. Bien entendu, SSI devra avoir été correctement activé, comme décrit plus haut.

<!--#config timefmt="%A %B %d, %Y" -->
Dernière modification du fichier <!--#flastmod file="ssi.shtml" -->

Bien entendu, vous devez remplacer ssi.shtml par le nom du fichier auquel vous faites référence. Ceci ne conviendra pas si vous recherchez un morceau de code générique que vous pourrez insérer dans tout fichier ; dans ce cas, il est préférable d'utiliser la variable LAST_MODIFIED :

<!--#config timefmt="%D" -->
This file last modified <!--#echo var="LAST_MODIFIED" -->

Pour plus de détails sur le format timefmt, tapez strftime dans votre moteur de recherche préferé. La syntaxe est identique.

Inclusion d'un pied de page standard

Si le site que vous gérez comporte plus que quelques pages, vous allez vite vous apercevoir qu'effectuer des modifications sur toutes ces pages peut devenir très contraignant, en particulier si vous voulez qu'elles conservent un aspect homogène.

Inclure un fichier pour un en-tête et/ou un pied de page peut simplifier cette corvée de mises à jour. Il vous suffit de confectionner un fichier de pied de page, et de l'inclure dans chaque page à l'aide de l'élément SSI include. Pour définir le fichier à inclure, la fonction include peut utiliser soit l'attribut file, soit l'attribut virtual. L'attribut file est un chemin de fichier relatif au répertoire courant. C'est à dire qu'il ne peut ni avoir pour valeur un chemin absolu (commençant par /), ni comporter "../" dans son chemin. L'attribut virtual est probablement plus commode, et peut spécifier une URL relative au document servi. Elle peut commencer par un /, mais le fichier inclus et le fichier servi doivent résider sur le même serveur.

<!--#include virtual="/footer.html" -->

Je combinerai souvent ces deux derniers points, en ajoutant une directive LAST_MODIFIED dans un fichier de pied de page destiné à